Conseils pour aider votre enfant à dormir seul

Lorsque vous rentrez de la maternité et les premiers mois de vie, votre enfant a sans aucun doute dormi près de vous pour vous rassurer. Or, à partir d’un certain âge, il va devoir apprendre à dormir seul pour son bien-être, mais aussi pour votre intimité. Toutefois, votre enfant a été habitué à dormir près de ses parents. Cela peut le perturber de se retrouver seul dans une grande pièce. Voici quelques conseils qui vont vous permettre de l’accompagner dans cette démarche.

Une bonne literie

Pour que votre enfant puisse avoir envie de s’endormir dans son lit, ce dernier doit être confortable. Il doit avoir un sommier près du sol qui ne lui donne pas l’impression de pouvoir se blesser en tombant. De même, un matelas tempur peut tout à fait convenir grâce à sa fermeté. Le lit doit être assez spacieux pour qu’il puisse se détendre, mais pas trop pour qu’il ne puisse pas se sentir perdu. Si votre enfant est déjà capable d’exprimer ses goûts, vous pouvez lui faire choisir sa housse de couette et sa taie d’oreiller. Il aura certainement plus envie de dormir dans une literie qui lui ressemble et qui lui plaît. Cependant, votre enfant peut toujours avoir des fuites les premières années. Il est donc primordial de protéger son matelas tempur avec une alèse absorbante qui sera lavée fréquemment.

Mettre une routine en place

 

L’enfant a tendance à ne pas savoir différencier les différents moments de la journée. Pour avoir des repères, il doit donc avoir une routine quotidienne. Par exemple, à partir d’une certaine heure, vous devez être calme. Il doit être lavé et mis en pyjama. Enfin, le parent peut décider de le câliner, de jouer avec lui ou de lui lire une histoire. Toutes ces actions doivent être répétées tous les jours dans le même laps de temps et dans le même ordre. La moindre perturbation de sa routine peut casser son rythme et l’angoisser. Le but est que l’enfant analyse le fait qu’il est l’heure pour lui de se coucher et de dormir. Il retrouvera ses parents demain matin pour faire de nouvelles activités et commencer une nouvelle journée.

Ne pas attendre l’épuisement

 

Le sommeil fonctionne par cycle. Si vous ne couchez pas votre enfant dès les premiers signes de sommeil, le cycle va être passé et vous allez devoir attendre un certain temps avant le prochain. Dès que l’enfant commence à bâiller, à ronchonner ou à se frotter les yeux, mettez-le au lit. Même s’il est trop tôt à votre goût, votre enfant a besoin de sommeil sur le moment.

Ne pas l’accepter dans son lit

 

Les premiers temps, votre enfant va avoir tendance à se lever en pleine nuit pour vous rejoindre dans votre chambre. Il ne faut surtout pas accepter un tel comportement. Un seul oui et vous allez le voir revenir toutes les nuits. S’il lui arrive de le faire, il faut le remettre dans sa chambre quitte à rester un peu avec lui le temps qu’il s’endorme pour le rassurer.

Une chambre calme et apaisante

Pour que votre enfant puisse trouver le sommeil, sa chambre doit être vue comme un refuge calme et apaisant. Il doit se sentir parfaitement à l’aise dans cette pièce. Il ne faut pas hésiter à lui ajouter quelques objets personnels. La chambre doit impérativement être équipée d’un volet ou d’un store capable de se fermer pour que la pièce soit sombre. En effet, les enfants sont sensibles à la luminosité. S’il fait clair, ils ont tendance à penser que c’est la journée et qu’ils peuvent vaquer à leurs occupations librement. Au contraire, le noir doit rapidement être vu comme un signe qu’il faut dormir. Certains parents arrivent à endormir leur enfant grâce à une musique d’ambiance apaisante, grâce à des jeux de lumière ou encore grâce à une veilleuse rassurante. Chaque enfant est différent.